308GTI

Un sportif et une Fleet Manager aux commandes de la 308 GTi : avis unanimes.

D’un côté, David Goffin, notre tennisman belge N°1, a pris possession au mois d’avril de sa nouvelle 308 GTi. Quels sont ses ressentis de compétiteur après quelques mois de conduite ? De l’autre côté, Patricia Mortier, Fleet & Mobility Manager chez Carrefour Belgium, a testé le temps d’un week-end la 308 GTi. Quelle est son analyse en tant que professionnelle du fleet ? Interview croisée.

Retour de l’emblème GTi, qu’est-ce que cela vous évoque ?

David Goffin : « Pour moi, cela évoque des performances, une ligne plus dynamique, « un petit quelque chose en plus » dans le détail, des performances sportives au niveau de la conduite qui font vraiment la différence. Le GTi se trouve vraiment au-dessus du lot. »

Patricia Mortier : « Le sigle GTi des années ’90 était lié au milieu BCBG et aux « m’as-tu vu » ! Aujourd’hui, c’est une voiture stylée : de frimeuse, elle est devenue plus classe, sa ligne est plus élégante et elle a une image plus sportive. »

308GTI

Quelles sont vos premières impressions en la voyant : son esthétique, la perception qu’elle dégage, son originalité ? 

D.G. : « Ma 308 GTi est bleu électrique souligné de traits de rouge bien visibles : le logo GTi, ainsi que les disques de freins. Cela lui donne une ligne racée et fluide, et une allure ultra sportive. Elle dégage une impression de robustesse : avec ses pneus de 19’’ et ses jantes hyper design, elle semble plus basse et déjà prête à bondir. »

P.M. : « Visuellement, la 308 GTi en impose sur la route grâce à ses belles proportions entre largeur et hauteur, ses jantes et ses larges pneus de 19’’. Elle affiche le design très identitaire de Peugeot et les codes du nouveau look de la calandre. Ma 308 GTi était rouge vif, une couleur qui l’habille à merveille, et accessoirisée avec le logo GTi, elle annonce plus de prestige. » 


Comment avez-vous ressenti la vie à bord, la conduite et le Peugeot i-Cockpit® ?

D.G. : « On dirait un kart ! J’adore le petit volant, il est très agréable à prendre en mains. On a le sentiment d’être plus en symbiose avec la voiture en contrôlant la direction avec ce volant hyper réactif. Je me sens plus pilote que  conducteur. Au niveau accélérations, il y en a sous le capot, comme on dit ! Sur les trajectoires plus sinueuses, on peut vraiment s’amuser. La réputation de Peugeot de créer des voitures qui tiennent la route est vraiment bien incarnée dans ce modèle. »

P.M. : « J’ai été sensible au revêtement sobre, en bi-matière cuir/velours et aux finitions haut de gamme. Ce Peugeot i-Cockpit® est très cocoon : on se sent en sécurité dans une bulle, tout est tourné vers le conducteur, toutes les commandes sont accessibles et l’écran tactile est intuitif. On fait corps avec la voiture, et à la moindre impulsion, elle réagit dans le bon sens. Comme on a toutes les commandes à portée du regard avec le combiné tête haute, on reste très vigilant sur la trajectoire. Ce qu’il y a de très bien, c’est que là où il y a l’indicateur de vitesse à hauteur du volant apparaît aussi la vitesse maximale autorisée sur la route empruntée. Donc, on reste quand même vigilant à ne pas dépasser les limites ! C’est un rappel à l’ordre permanent, pour encore plus de sécurité. Personnellement, j’ai adoré la tester sur les petites routes de campagne où elle collait à la route ! »


La 308 GTi a-t-elle changé votre comportement au volant ?

D.G. : « J’adore conduire et la 308 GTi est jouissive: j’ai plus l’envie de pousser la voiture, d’être plus agressif et entreprenant. On sent, à travers le petit volant, le contact avec la route et la rapidité avec laquelle la voiture réagit à nos impulsions. Il y en a sous la pédale, mais je reste raisonnable, évidemment... »

P.M. : « La 308 GTi induit une conduite sportive. On veut ressentir cette impression de vitesse et de puissance. Quand on a une 308 GTi entre les mains, on est plus poussé vers une conduite de pilote que vers une conduite plus sobre. Sans faire d’infraction pour autant, on sait que le potentiel est là ! On a aussi un sentiment de sécurité et de confiance car on a un véhicule qui répond à la moindre impulsion pour prendre sa place dans le trafic. »

aprilfleetmag

Quelles sont vos impressions personnelles, directement liées à votre activité professionnelle ?

D.G. : « Sur un terrain, ma balle avance très, très vite, alors que je donne l’air de dégager une certaine facilité et une certaine décontraction pour faire avancer la balle. C’est une image qui colle à la 308 GTi. En tennis, on doit aussi souvent « contrer ». Je suis un très bon « contreur » et si on m’agresse, j’arrive à répondre tout de suite, contrer les balles de mon adversaire et repartir dans la bataille. C’est tout à fait comparable aux reprises de la 308 GTi : un ralentissement, un obstacle, un dépassement, on appuie et elle retrouve instantanément son agressivité. On peut dire qu’elle est toujours sur la balle ! Au niveau personnel, je me retrouve dans les termes « allure » et « sportivité » que l’on accorde à la 308 GTi. J’ai aussi la réputation de fair-play sur le terrain, alors le terme « classe » convient également : la 308 GTi impose son esprit de compétition, mais toujours en subtilité. »

P.M. : « D’un point de vue ligne et finitions Peugeot, bien sûr que la 308 GTi peut être une très bonne ambassadrice d’une marque comme la nôtre. C’est pour cela que la 308 est déjà dans notre flotte en série GT Line. Après l’avoir essayée, je peux très bien imaginer la posséder au niveau privé car elle est superbe à conduire et à vivre. Elle flatte aussi mes envies de pilote. C’est une voiture plaisir à s’offrir au niveau personnel. »

La 308 GTi est-elle, selon vous, une bonne ambassadrice de la marque ?

D.G. : « Avoir une Peugeot, c’est déjà très classe et confortable. En plus, elles ont de l’allure. Avec les 3 lettres GTi, il y a tout ce qu’il faut pour rendre un conducteur heureux ! Je n’ai que 25 ans et j’ai encore beaucoup de choses à prouver. Mais je suis vraiment fier d’être le tennisman N°1 en Belgique. J’ai beaucoup travaillé pour ça. Je suis fier aussi d’être l’ambassadeur de Peugeot. C’est un très beau sigle, qui a du caractère. Et la marque peut s’identifier au domaine sportif où il faut attaquer pour gagner. Cela s’accorde bien avec le tennis. Lors du prochain Roland Garros, je vais m’inspirer de cette énergie concentrée pour la diffuser dans les bras, dans les jambes, et dans le mental ! Tout l’esprit de la GTi sera avec moi ! »

P.M. : « La 308 GTi tire la marque Peugeot vers le haut. Dans son segment et son habit de GTi sportive et stylée, elle est au-dessus du lot et je la mets dans la catégorie premium. J’ai une bonne perception de la marque qui inspire confiance et fidélité, et qualité constante sur le long terme. De la 308 GTi, on retient sa puissance, sa réactivité, sa sportivité, sa ligne qui nous donne toute satisfaction. Je ne vois pas sur le marché de concurrente à cette voiture, surtout en termes de rapport qualité / prix. Elle est accessible financièrement quand on compare tous les équipements dont elle est dotée, par rapport à une premium. Elle a tout ! Ce n’est pas une voiture juste tape à l’oeil, c’est une voiture qui vit avec son conducteur. »